Fiche produit : La banane plantain

By : | 0 Comments | On : janvier 1, 2017 | Category : Fiche produit

arbo30
 

La banane plantain est un légume long vert ou jaune, anguleux et à texture relativement ferme. C’est un féculent très répandu en Afrique et aux Antilles. Il se mange cuit.

 

Saison: de Janvier à Décembre

 

 

 

Origine

1

les bananiers (qui regroupent une large variétés dessert ou à cuire) sont originaire d’Asie et du Pacifique. Grâce aux commerçants et aux voyageurs, cette plante s’est répandue en Afrique, dans les Caraïbe et en Amérique centrale et du sud.

Originaire de la famille des Musacées, le bananier est une plante herbacée pouvant atteindre de 3 à 10m de haut avec de grande feuilles. Les bananiers sont les plus grandes herbes du règne végétal.

Les bananes plantains se développent en un an par pathogenèse sur la tige florale après la floraison de fleurs pourpres. Quand on coupe les régimes, en général ils ne sont pas mûrs, les plantains sont verts et regroupés comme une main… On parle de « doigts de banane ».

La banane plantain est appelé Musa Paradisiaca, « banane du paradis » ou « figuier d’Adam », car selon les croyances en Inde et d’après le Coran, c’est elle qui était le fruit défendu qu’Eve a offert à Adam au jardin d’Eden.

 

Variétés

Il y en a quelques une quand même hein… j’ai essayé de sélectionner les plus couramment utilisées

La Musa paradisiaca

Banane Plantain ou Musa paradisiaca

Il s’agit d’une hybride de plante de la famille des Musacea (il fallait quand même un nom scientifique dans l’article)…

Elle est plus riche en amidon que la banane utilisée en dessert. Consommée avant maturité (non-mure comme on dit par chez moi), elle plutôt ferme et moins sucrée et assez proche des tubercules farineux.

Elle porte divers nom selon le lieu géographique: plantain  en Afrique; banane farine ou banane jaune dans les Antilles; Banane poingo en Nouvelle-Calédonie…

Elle est très répandue dans une bonne partie de l’Afrique, dans les Caraïbes, en Amérique Centrale et dans certains pays d’Amérique du Sud.

 

Banane verte ou Poyo

 

Poyo

Comme son nom l’indique, elle se consomme plutôt immature. C’est la reine des exportations en bananes aux Antilles.  Elles accompagnent parfaitement viandes et poissons. Elle dans la composition du traditionnel bébélé marie-galantais (il faudrait que je pense à le tester en cuisine un de ces 4).

Elle est produite aux Antilles, en Côte-d’Ivoire et au Cameroun.

 

 

Qu’en est-il de l’aspect nutritif?!?

 
 
compobanane
 

Achat, conservation, consommation

Il n’y pas de règle particulière pour l’achat de la  banane plantain. Qu’elle soit dure, fendillée, molle: elle reste toujours bonne à consommer.

La banane plantain, évolue entre 8 à 10 jours en passant de vert au jaune voire au noir. Le plantain (comme on dit au pays), se conserve à température ambiante. Si on les achète vertes (donc non mûres) et qu’on veut hâter le mûrissement, il faut les mettre dans un sac brun ou les enfermer dans du papier journal.

Il est aussi possible de la conserver en la congelant. Il faut alors retirer la peau et la congeler entière, en morceaux ou en purée. Pensez à l’arroser de jus de citron à la sortie du congélateur pour empêcher qu’elle noircisse en s’oxydant.

 

Comment la cuisiner?

Je crois que c’est la partie de l’article la plus « compliquée », tellement il y a de façons de la cuisiner… Elle ne se consomme pas crue, à cause de sa forte teneur en amidon, elle est très indigeste.Mais d’une façon générale on la consomme bouillie, grillée ou frite.

On peut les servir entières ou en purée, coupées dans le sens de la longueur ou en fines tranches, en brochette… On peut les faire frire après les avoir pilées et mélangées avec un peu de farine (claclo ou cracro chez nos amis Ivoiriens). Dans certains pays d’Afrique de l’est (Ouganda, Tanzanie…), on fabrique de la bière à base de banane.

Quelques variantes de cuissons:

  • Au four: Lavez le plantain sans l’éplucher. Le disposer dans un plat allant au four et enfournez à 180°C DURANT 45 à 60 minutes. A la sortie du four, épluchez le plantain, assaisonnez avec du beurre et une pincée de cassonade.
  • A l’eau: Epluchez les plantains en coupant les extrémités, puis faites une incision sur la longueur et retirez la peau. Plongez dans de l’eau bouillante. c’est cuit quand on peut enfoncer aisément la pointe d’un couteau dans sa chair.
  • A l’huile: Epluchez les plantains en coupant les extrémités, puis faites une incision sur la longueur et retirez la peau. Coupez en rondelle ou en biseau puis plongez dans un bain de friture. c’est prêt une fois que les morceaux sont dorés.
  • Selon votre inspiration:

Voici quelques recettes que vous pourrez trouver sur le blog. J’essaierai au fil du temps de mettre la liste à jour. Mais pour être sûr de ne rien rater une petite balade sur le blog avec ce lien là s’impose.

Share This Post!

Laissez votre pincée de sel...

Newsletter

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

%d blogueurs aiment cette page :
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google PlusVisit Us On Pinterest